• Certains se dévoileront-ils en répondant ?

    > Monsieur le député,
    > J'ai appris que vous souhaitez rétablir la peine de mort. J'en suis
    > ravie. J'habite une ancienne colonie et je trouve qu'ici, il y a
    > beaucoup de personnes de couleur, or nous savons tous que ces personnes
    > sont dangereuses. Je compte sur vous pour éditer une loi condamnant
    > tous ces gens à des peines maximales.
    > Dans l'attente d'un retour de l'Ordre et de la Rigueur, je vous prie de
    > croire en mes salutations distinguées

    votre commentaire



  • Amina avait un peu secoué le député qui veut rétablir la peine de mort. Elle répond à sa réponse pleine de morgue...

    Jean-Christophe LAGARDE <jclagarde@assemblee-nationale.fr> wrote:


    Vos excès suffisent à montrer votre remarquable intelligence et permettent
    au moins d'éviter d'avoir à vous répondre longuement.

    Jean-Christophe LAGARDE





    Réponse d'Amina, envoyée à l'instant :




    Vous auriez pu faire encore plus court (désolée, c'est encore un excès, je ne peux pas m'empêcher) : "c'est celui qui dit qu'y est" aurait mieux fait l'affaire, la pensée y était tout aussi bien exprimée, à l'humour près ...



    Cela dit, vous aurez au moins pris la peine (oups) d'écrire un mot sur lequel nous sommes tous deux d'accord, je vous aurais bien laissé deviner lequel, mais comme il ne s'agit pas du mot "intelligence", je préfère vous épargner les affres de la recherche : il s'agit d"'excès".



    Je vous remercie de vous être ainsi mis en quatre (décidément!) pour me répondre et, en substance, pour avoir démontré la souplesse de votre pensée et la richesse de votre analyse sur ce qui, peut-être, pouvait passer pour de la provocation.



    Amina Badiouf - si vous voulez faire court, faites au moins l'effort de faire haut.

    votre commentaire
  • Madame la députée,
    j'ai bien lu votre réponse.
    Il y a quelques points qui me chagrinent.
    Nonobstant la corrélation de votre réponse à ma demande, les voicis :
    Qu'est-ce qu'une peine de substitution ?
    Concernant les chiffres que vous citez, pourriez-vous, s'il vous plait, citer vos sources ?
    Je ne connais pas le risque de récidive dont vous parlez (surtout dans les cas de tumeurs au cerveau,d'hémiplégie ou de folie).
    Il est vrai que Maurice Papon ne peut pas récidiver. Pourquoi ? Il est bel et bien libre.
    La peine de mort pour des kamikazes ... je n'ai à aucun moment souligner ceci.
    Réduire l'écart nord-sud me parait plus important que vos déblatérations et mots en istes
    Pour débattre, il faut être au moins deux.

    Je vous rappelle que je suis à la recherche d'un emploi et j'ai entr'aperçu que quelques-uns de vos collègues proposaient du travail dans leur commune, auriez-vous quelque labeur à me proposer ?

    Je vous prie d'agréer, madame, l'_expression.

    votre commentaire
  • Le mail d'Annie qui a motivé la réponse du Député Dassault est archivé précédemment.
    -------- Original Message --------
    Subject: Re : Une idee de combat commun
    Date: Thu, 13 May 2004 15:55:19 +0200 (CEST)
    From: annie_dXXX@hotmail.com
    To: odassault@assemblee-nationale.fr



    Monsieur,

    Je profite que mon chef de service soit absent car bloqué par les grèves
    de la SNCF. Enfin c'est ce qu'il dit mais je pense qu'il en profite pour
    ne pas venir travailler. C'est un sale gauchiste. Pensez donc, il a voté
    pour le traitre Bayrou aux dernières régionales.
    Mais revenons à nos moutons. Je profite donc de l'absence de ce fainéant
    pour aller sur internet consulter mon courrier electronique sur son
    ordinateur. Et là j'ai l'immense plaisir d'y voir votre message de
    remerciement.
    Je vous avouerais que j'ai failli le rater parmi les immondes spams me
    proposant d'obtenir une carte verte pour travailler aux Etats-Unis ou
    bien des remèdes miracles pour augmenter la taille de mon pénis. Ils
    font erreur bien sûr, ils veulent parler de celui de ce pauvre Lucien
    mon mari. Mais comment ont-ils fait pour être au courant, ça me dépasse.
    Mais je m'égare encore. Je vous remercie pour vos remerciements, mais
    qu'en est-il de mon idée ? La première bien-sûr pas la seconde
    malheureusement impossible à réaliser à cause de tous ces laxistes et
    autres droits de l'hommistes.

    Au plaisir.

    Annie Ducastel née Marechal
    PS : Je vous laisse mon premier message en dessous ça vous évitera
    d'aller le chercher dans le dossier où vous mettez vos messages importants.


    From: \"Olivier Dassault\" <odassault@assemblee-nationale.fr>
    To: <annie_ducastel@hotmail.com>
    Subject: Re: Une idee de combat commun
    Date: Wed, 12 May 2004 15:59:43 +0200

    Merci, chère Madame, pour votre message et votre soutien auquel je suis
    sensible.

    Bien à vous,

    Olivier Dassault
    Député de l\'Oise

    1 commentaire
  • Mail envoyé aux députés favorables au rétablissement de la peine de mort.
    Cher Monsieur le Député,

    J'ai noté avec intérêt votre proposition de rétablir la peine de mort dans
    le cadre des affaire de terrorisme. Et je souhaitais bien évidemment vous
    apporter tout mon soutien, et toute mon amitié dans ce difficile, mais ô
    combien exaltant combat pour la Justice.

    Sans vouloir influencer votre réflexion ni votre stratégie de
    communication, je aussi tenais à vous faire remarquer la vive émotion qui
    se dégage, ces derniers temps, autour de l'affaire dite d'Outreau.

    L'indignation publique qu'on ressent actuellement permettrait sans nul
    doute aux députés courageux dont vous faites partie d'exploiter cette
    actualité "à chaud" : pourquoi ne pas proposer de rétablir également la
    peine capitale pour les auteurs de crimes pédophiles ? L'opinion française
    est prête à entendre ce type de proposition.

    Une fois ce premier chemin dégagé, vos électeurs et vos collègues de la
    majorité seraient certainement plus ouverts à des propositions plus
    audacieuses :

    - réouverture des maisons de correction pour les délinquants mineurs
    - rétablissement des travaux forcés pour les condamnés de droit commun, ce
    qui aurait en outre l'avantage de diminuer le nombre de délocalisation
    dans le secteur industriel : les entreprises n'auraient plus qu'à confier
    leur sous-traitance, à un coût quasi nul, aux établissements
    pénitentiaires.
    - réouverture de milieux carcéraux décentralisés (à Cayenne, par exemple).
    Le voyage pourrait être organisé dans des bateaux à rames : chaque détenu
    participant activement au transport, les frais seraient ainsi fortement
    réduits.
    - rétablissement des punitions corporelles dans les établissements
    scolaires situés en ZEP, où le personnel enseignant souffre actuellement
    de la violence des élèves sans pouvoir y apporter de réponse
    satisfaisante.

    J'ai encore de nombreuses idées dont l'application permettrait de
    supprimer l'insécurité qui gangrène notre beau pays. Mais je doute
    qu'elles reçoivent un accueil chaleureux des milieux bien-pensants : à mon
    avis, le retour du pilori et du gibet en place de grève refroidirait sans
    nul doute les ardeurs criminelles de nos sauvageons, et la paix civile
    pourrait revenir dans ces banlieues qui sombrent dans le chaos.

    Qu'en pensez-vous ?

    Bien cordialement,

    Jean-Charles GRATIOLET
    Officier de gendarmerie à la retraite.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique