• Suite a votre article de samedi 10 avril sur l‚opposition « nationale » contre Cesare Battisti en Italie, je voudrais vous faire simplement remarquer vos « omissions » sur le rôle exact de messieurs Spataro et Violante (quel nom !) en tant que prosélytes acharnés des lois d‚urgences.

    Vous savez bien, ces lois qui permettent de « juger » par paquets, selon des témoignages de « repentis ».... enfin quoi, vous ne l‚ignorez pas, n‚est-ce pas.

    Tenez, et si vous « osiez » faire l‚enquête qui manque, celle qui concerne les origines de la fortune de Berlusconi, ses drôles de compromis, au début de son « ascension », ... et renseigner vos lecteurs sur le nombre de procès qu‚il trimballe.

    Mais je suppose qu‚une telle enquête ne viendra qu‚au moment de la chute de Berlusconi, si les électeurs le remercient.

    Parce qu‚il est toutefois intéressant de bien savoir que ce dirigeant « politique » a plus que frayé avec la mafia, la loge P2 et le réseau Glaudio. Pas vraiment des « tendres », hein, tous ces gens là ?

    Mais c‚est certain, Cesare Battisti est l‚ennemi, n‚est-ce pas ?

    Ah oui, encore un « détail » bizarre. Je ne me souviens plus exactement de son nom (en fait, si, je connais exactement le nom de ce terroriste fasciste - c‚est même lui qui se revendique comme tel - mais vous trouverez bien, n‚est-ce pas, vous êtes des journalistes chevronnés), mais il se trouve que l‚un des responsables de l‚attentat de la gare de Bologne est amnistié, après avoir fricoté avec les services secrets anglais (sous Thatcher et Major), quand il devait se « cacher » et fuir les conséquences de cet attentat.

    Ce même terroriste qui (en 2002, je crois) a côtoyé notre « tribun national » en Espagne, lors d‚une réunion des droites « nationales ».

    Allez, je vous donne des éléments pour faire quelques papiers un peu moins orienté, ne me remerciez pas, ce n‚est pas nécessaire.

    Et dire que votre journal s‚appelle encore « libération ». Quel gâchis. Au fait, votre journal, vous vous souvenez exactement dans quelles circonstances il est né, ou alors votre mémoire (avec l'âge et la respectabilité) de vient un peu sélective ?

    votre commentaire
  • Un HTTP Frontiste a relayé cet appel de l'écrivain Fred Vargas contre l'article d'Eric JOZSEF paru le samedi 10 avril 2004, comprenant nombre d'inexactitudes ou omissions graves envers Cesare Battisti :
    A tous ceux qui veulent écrire à Libération (qui emboîte le pas au Monde),
    pour protester contre l'article atroce paru hier, samedi 10. (Le maximum de
    lettres à Libé pour sa "trahison" serait super. Cela a magnifiquement
    "rendu" pour Busnel dans "Lire") :
    Donc voici quelques infos essentielles, si certains d'entre vous ne le
    savent pas, à signaler dans votre éventuel courrier: Spataro et Violante
    furent à l'époque des défenseurs acharnés des lois d'urgence, Violante en
    fut un des principaux protagonistes, et Spataro fut un des principaux
    représentants de l'accusation au procès contre Battisti, en tant que
    substitut du procureur !!! On comprend donc tout de ce que ces magistrats
    ultra-impliqués ont à cacher (avec leur réputation à sauver, au prix de la
    tête de Battisti) et la violence de leurs attaques et d eleur vaste
    campagne, partout... LIBERATION AURAIT DU DONNER CES INFORMATIONS
    essentielles et connues; Mais Libé les a tues, exactement comme le Monde
    avant lui !!! Ils sont présentés comme des "magistrats" de façon totalement
    neutre alors que leur rôle dans la législation et les procès d'exception fut
    très important. Intoxication et désinformation pure et simple de la part de
    la presse française !!!
    Oser publier aussi dans Libé que Battisti fut, "selon les juges" (anonymes
    !!! Bravo pour le courage des délateurs !!) une "véritable machine de
    guerre" (Libé) est un mensonge monstrueux et éhonté et, au fond, une sorte
    de diffamation.
    A FAIRE CIRCULER !!!!! ET A VOS PLUMES, SI VOUS LE VOULEZ !!!
    Amitiés à tous, toutes,
    Fred


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique