• le HHTP Frontiste Bertrand attaque IPSOS

    Voili voila un courriel adressé à ipsos, à l'adresse suivante :

    valerie.assadourian@ipsos.com

    Dès que j'ai un contact pour les autres instituts, j'arrose !

    Amis proctologues,

    Avant je ne savais que penser, alors je ne pensais pas. Ou plutôt, je ne pensais à rien. Plus exactement, je pensais à ce à quoi j'allais pouvoir penser. Je sondais donc mon opinion mais comme je n'en avais pas, il ne me restait que la douleur du sondé qui, comme vous le savez certainement, est insoutenable et anihile toute envie de penser. Alors je ne pensais plus. Ou plutôt je ne pensais à rien, mais debout. Plus exactement, je pensais à m'asseoir. Mais de là à le faire, vous n'y pensez pas ! Alors je restais debout pendant des heures, à me demander à quoi je pourrais bien penser pour ne plus y penser. Je sondais donc derechef mon opinion toujours muette et j'ai vécu ainsi pendant des années un véritable calvaire.
    Ma femme, n'en pouvant plus de panser mes plaies, m'a conseillé de voir un spécialiste, un proctologue qui, par chance, habitait à deux pas de notre maison et avait opinion sur rue. Et là, fiat lux ! Le toubib m'a fait découvrir qu'ils existaient des gens qui se faisaient volontairement sonder pour représenter l'opinion publique. Si vous permettez l'expression, j'en suis resté sur le cul, mais très peu de temps car je venais de me sonder pour connaître mon opinion sur l'intérêt d'aller consulter un médecin.
    Après auscultation, le toubib m'a fait une ordonnance qui prescrivait France-Soir matin et soir pendant 4 semaines et VSD le week-end, ordonnance renouvelable sans rendez-vous.
    Depuis, je sais enfin quoi penser. Je pense que, comme pour 33,6 % des sondés, Shirley et Dino est le couple le plus drôle. Avant, si j'avais pensé, j'aurai penché pour Roux et Combalusier mais alors j'aurai pensé de travers. L'humour que je préfère, c'est celui des Nuls comme 22,1 % des français alors que je croyais détester l'humour comme 2,4 % des français.
    Vous saviez vous que 2,4 % des français détestaient l'humour ? Moi je n'y avais jamais pensé. Mais grâce à vous, maintenant, j'y pense.
    Merci donc amis proctologues de m'avoir ouvert l'esprit. Même si c'est votre métier, vous le faites bien et c'est tant mieux.
    Bertrand Julien

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :