• Le HTTP FRONTISTE BERTRAND JULIEN INAUGURE UN NOUVEL ASSAUT : ASSAUT CONTRE LE STO

    Parmi les 47 députés favorables au rétablissement de la peine de mort, 16 sont aussi favorables à une sorte de rétablissement de l'esclavage pour les "chômeurs fainéants" qu'ils voient partout ! Bertrand Julien inaugure un nouvel assaut du HTTP FRONT, en écrivant à Olivier Dassault.

    Ami député bonjour,

    Mon très cher ami Roger Pierre, qui n‚est pas l‚acteur mais le concessionnaire Volkswagen de la rue Laval à Vichy, m‚a parlé avec enthousiasme des projets de lois que vous déposez.
    Comme je vous comprends. Tenez, mon gendre qui est au chômage depuis un an, il ne fait rien de ses journées alors qu‚il est en parfaite santé, à 23 ans à peine.
    Il passe son temps à regarder la télé où on voit des imbéciles gagner plein d‚argent à jouer aux fermiers. Alors forcément, lui veut faire pareil et refuse toutes les offres de l‚ANPE.
    Pas plus tard qu‚hier, il a encore refusé un emploi de chauffeur-livreur chez Renault. De mon temps, j‚aurais jamais pu faire pareil.
    Je suis né en mars 1930 et dès février 43 mon père m‚a envoyé au STO pour apprendre la vie et l‚allemand. Ça occupe qu‚il me disait toujours en riant. Le soir, je l‚aidais dans son épicerie qui était dans la cave. C‚est comme ça que mes parents se sont acheté le manoir dans l‚Aveyron.
    A la libération mes parents ont bien joué le coup avec d‚autres résistants de la dernière heure et comme ça ils ont ouvert une vraie boutique avec pignon sur rue. Depuis j‚ai repris la boutique, Au Bon Français, et je n‚ai jamais arrêté de travailler.
    Alors quand je vois mon gendre qui fait rien de ses journées, je suis éc?uré.
    C‚est vrai qu‚il est un peu diminué depuis qu‚il s‚est tiré une balle dans la tête il y a deux mois parce que tous les patrons lui claquaient la porte au nez sous prétexte qu‚il était arabe. Mais il est très habile de ses doigts et manie son fauteuil roulant comme personne.

    Avec votre loi, il pourra toujours tondre le gazon de la mairie de chez nous, en modifiant un peu son fauteuil.

    Merci pour votre soutien aux classes laborieuses.

    Bien à vous.

    Bertrand Julien
    « Au Bon Français »
    12 rue Faurisson
    13593 Roques

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :