• Mail envoyé par un certain Roger Pierre à tous les députés favorables au rétablissement de la peine de mort pour les terroristes

    Monsieur le député,

    Je soutiens votre projet de loi en faveur du rétablissement de la peine de mort pour les actes de terrorisme.

    En effet, je me demandais depuis des lustres comment me débarrasser de mon voisin qui passe son temps à écouter de la musique de sauvages en fumant du tabac qui rend nigaud, ce qui ne saurait être un exemple pour mes enfants.

    Mon voisin est tellement bruyant que cela gêne mon petit Hubert quand il répète l'Ave Maria qu'il doit chanter avec la chorale pour la kermesse de l'école Sainte Marie.

    Quand à la petite dernière, Marie-Jeanne, elle s'est mise dans la tête de venir en aide aux miséreux alors que je fais don de ma personne  chaque année au téléthon et que nous avons une femme de ménage slovène, au nom d'une charité chrétienne qui ne peut s'occuper de toute la misère du monde tout de même.

    Grâce au rétablissement de la peine de mort, je vais enfin être débarrassé définitivement de mon voisin.

    Je devrais pouvoir sans peine l'accuser d'un acte qu'il n'aura pas commis en dissimulant des preuves accablantes à son domicile puis en informant les
    autorités compétentes de la dangerosité de l'individu.

    Comme il n'aura pas les moyens de se payer les services de Maître Vergès, un avocat sera commis d'office et aura une semaine pour étudié le dossier avant d'assurer pitoyablement la défense de son client qui ne manquera pas d'être condamné à la peine de mort.

    Une étude faite par l'université de Columbia entre 1973 et 1995, dans ce modèle de démocratie que sont les USA, démontre que 68 % des 5760 condamnations à mort
    ont dues être annulées ou commuées en appel du fait d'erreurs judiciaires.

    Dans l'état du Kentucky, 100 % des condamnations à mort ont été annulées. J'ai donc toutes les chances de mener mon projet à terme, l'erreur judiciaire étant une
    pratique courante.

    De plus, mon voisin est noir, facteur aggravant quand on sait qu'aux USA, les noirs représentent 12 % de la population et 43 % des condamnés à mort.

    Avec de tels chiffres, je ne vois vraiment pas comment mon voisin pourrait échapper à la peine capitale si votre projet de loi est adopté.

    J'aurai toutefois une doléance à vous soumettre. Afin de mettre toutes les chances de mon côté, et sachez par avance que je vous en serais éternellement
    redevable, pourriez-vous ajouter  à votre projet de loi un article abolissant l'erreur judiciaire ?

    Bien à vous.

    Roger Pierre


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :