• Paul n'aime pas la fête de l'entreprise ça empêche de travailler.


    -------- Message original --------

    Sujet: Faites la fete si vous voulez
    Date: Tue, 28 Sep 2004 12:48:49 +0000
    De: Paul Pibochain

    Madame, monsieur,

    Je ne vous écris pas pour vous féliciter, mais au contraire parce que je suis en colère contre vous.

    Je possède une petite entreprise qui fabrique et vend des objets publicitaires : stylos, cendriers, briquets, tee-shirts etc... Entre parenthèses je remarque que vous ne faites pas appel à nos services pour vos kits. Mais là n'est pas l'objet de mon courroux.

    Je vous disais donc que je suis entrepreneur et l'année dernière votre satanée fête de l'entreprise a mis un sacré souk dans la mienne.

    Figurez-vous que je suis arrivé ce jour là vers 10h30 et j'ai eu la mauvaise surprise de voir mes salariés en train de discuter tranquillement en mangeant des croissants et en buvant du café ou du chocolat. Et pendant ce temps là, personne dans les bureaux, personne dans les ateliers. J'ai vite mis fin à cette mascarade.

    Je pensais qu'avec le retour d'une vraie droite au pouvoir on en avait  enfin fini des initiatives gauchistes, qui poussent la main d'oeuvre à l'oisiveté, surtout sur son lieu de travail.

    Depuis le temps que je dirige ma société, s'il y a une chose que j'ai appris, c'est que l'entreprise est un endroit où l'on travaille. On n'est pas là pour faire la fête.

    Alors quand je vois que vous remettez ça cette année, autant vous dire tout de suite que votre sauterie ça ne se passera pas chez moi. Mes salariés sont prévenus. Le premier abruti qui vient avec des croissants et fait mine de vouloir faire la java : c'est la porte.

    Je repense à vos kits. Vous les payez combien ? Si vous voulez je vous fais un prix. Je n'aime pas votre fête, mais les affaires sont les affaires. J'ai bien fait des pin's pour vos copains du parti communiste il y a quelques années.

    En espérant que nous nous entendrons, je vous souhaite une bonne journée.

    Paul Pibochain.


    votre commentaire


  • Le site jaimemaboite .com récidive avec sa fête de l'entreprise. Cela inspire un poème à Jean-Charles de Thury, qui démarre ainsi un nouvel assaut.



    Messieurs
    dames, bien qu'étant pensionnaire d'une école respectable et ayant été éduqué dans une certaine aisance, je trouve votre démarche assez insultante pour l'employé ordinaire, aussi, plutôt que de m'employer par des termes ordinaires, je vous envoie ce poème...

    <o:p> </o:p>


    Ode à mon entreprise

    <o:p> </o:p>

    O toi qui me nourris
    Qui me créée des amis

    Je sens qu'une chose ne va pas

    Quand je pense à toi

    <o:p> </o:p>

    Pourtant tu es mon amie
    Celle par qui je réussis

    Mais quand ma famille est là

    On les oublie, basta !

    <o:p> </o:p>

    Tu es toute ma vie
    Mais aussi ma pire ennemie

    Vampire me traînant à bas

    Tu boufferas même mon plasma

    <o:p> </o:p>

    Devant toi je souris
    Mais tu es mon entropie

    La haine, le désarroi,

    Je ne pense qu'à ton trépas.

    <o:p> </o:p>

    Jean-Charles de Thury

    votre commentaire
  • Ci dessous une suggestion de débat pour le forum du medef, tel que je l'ai expédié

    Bonsoir,

    Suite aux affrontements entre les forces de l'ordre et les salariés de STMicroelectronics aujourd'hui 10 juin, je vous suggère de mettre ce sujet dans votre forum.

    Et de nous dire (et de laisser dire) pourquoi les forces de l'ordre défendent (sur décision de justice) les délocalisations, alors que l'entreprise est largement bénéficiaire.

    Le mystère insondable (car sans fond - mais pas sans fonds) des "créateurs" de richesses ne manque pas de me causer quelques troubles.

    Peut-être un ou une de vos forumeurs - euses saura y répondre ?

    Cordialement

    Ce message vous est envoyé bien évidemment de mon adresse personnelle.

    Et dire que je pense naïvement que l'économie doit être au service des êtres humains...

    4 commentaires
  • Le député Olivier Dassault veut rétablir la peine de mort pour "terrorisme". Christian lui écrit...

    1) Christian
    > Sent: Wednesday, May 12, 2004 3:15 PM
    > Subject: Rétablissement de la peine de mort
    >
    >
    > Monsieur le député,
    >
    > Entre 1940 et 1944, les terroristes - on se demande bien pourquoi - se
    > mirent soudain à pulluler en France.
    > Les autorités françaises surent prendre, de concert avec le pouvoir
    > allemand, les mesures qui s'imposaient : un grand nombre de ces séditieux
    > furent, comme vous le recommandez, exécutés.
    > Par mansuétude, sans doute, certaines de ces canailles furent envoyées à
    > Buchenwald.
    > Parmi elles, se trouvait un type qui s'était déjà fait remarquer pour
    avoir
    > livré des avions à la république espagnole. Il s'appelait Bloch. Comme il
    > refusait de travailler pour Focke-Wulf, il faillit être pendu. Il ne dut
    sa
    > survie, et il ne l'oublia jamais, qu'à la protection que lui accorda un
    chef
    > terroriste communiste nommé Marcel Paul.
    > De retour en France après le 11 avril 1945, date de la libération des
    > terroristes du camp de Buchenwald, le terroriste Marcel Bloch décida de
    > changer de patronyme.
    > Il s'appellerait désormais Marcel Dassault.
    >
    > Je vous souhaite une bonne journée.
    >
    > Christian D

    2) Réponse du député

    > ----- Original Message -----
    > From: "Olivier Dassault" <odassault@assemblee-nationale.fr>
    > To: "Christian Dufour" <chris.dXXX@wanadoo.fr>
    > Sent: Wednesday, June 09, 2004 3:24 PM
    > Subject: Re: Rétablissement de la peine de mort
    >
    >
    > Monsieur,
    >
    > Je ne devrais pas répondre à votre courrier vu l'horreur de vos propos et
    > notamment au sujet de mon grand-père.
    > Vous devriez revoir dans le dictionnaire le sens du mot terroriste.
    >
    > A bon entendeur...
    >
    > Olivier Dassault

    3) Estocade de Christian

    ----- Original Message -----
    From: "Christian Dufour" <chris.dXXX@wanadoo.fr>
    To: "Olivier Dassault" <odassault@assemblee-nationale.fr>
    Sent: Wednesday, June 09, 2004 4:38 PM
    Subject: Re: Rétablissement de la peine de mort


    > Monsieur,
    >
    > Je crains fort que vous n'ayez pris mon propos à la lettre.
    >
    > Je tenais juste à vous rappeler une banalité de base, à savoir qu'on court
    > toujours le risque d'être le terroriste de l'autre.
    >
    > Je sais ce dont je parle en cette veille du 10 juin : j'habite à côté
    > d'Oradour-sur-Glane.
    >
    > J'ai pour la mémoire de Marcel Dassault, en raison du courage dont il a
    fait
    > preuve dans les circonstances auxquelles je faisais allusion dans mon
    > courriel, le plus grand respect.
    >
    > Je n'en ai guère pour son petit-fils.
    >
    > Christian D

    votre commentaire
  • Messieurs les députés,

    J'ai appris que quelques uns parmi vous ont l'idée malsaine de remettre la peine de mort à l'ordre du jour ...je n'ose ici vous exprimer quels furent mes premiers mots en entendant cette information !
    Notre pays déjà largement cité dans les rapports d'amnesty internationale ( et ne parlons pas des rapports de l'OIP) ne craind même plus le regard d'autrui, ne prend aucune précaution pour sauvegarder ses administrés ...le taux de pauvreté en constante hausse ...la crise du logement ( enfin je dis crise hum hum ) ..raussurons nous Alleluia on nous dit ' c'est la reprise ' ...pfioou on va devoir s'en prendre combien encore des coups avant de vous les rendre ' oeil pour oeil dent pour dent ' ?
    Un jour prochain vous verrez une coupe déborder, ses élements actifs s'épandre dans les rues....nulle part vous ne serez à l'abri et devant tous devrez répondre de vos ' si brillantes idées ' ....
    Depuis quelques années maintenant vous cherchez à museler le mouvement syndicaliste, à extrader les ' dérangeurs ' ceux qui d'extrême gauche ayant commis quelques forfaits dans leur passé et l'ayant payé ( cf les détenus d'action directe) ou ayant été admistiés vous voudriez écartés de votre ' sérénité ' Croyez-vous sincèrement que la démocratie agit avec de tels procédés? Croyez-vous berner tous les français en leur faisant miroiter des attentats à tout va et leur faire accroire qu'éloigner tous dangers cela veut dire ' dépapiter ' ' garrotter ' ou ' fusiller' ( c'est plus ' propre) tous ceux qui vous porteront résistance d'une façon ou d'une autre ?
    Croyez-vous que le taux de surpopulation des prisons baissera en continuant à agir ainsi sans aucune modération?

    Moi qui apprend à mes enfants à ne pas repondre à la violence par la violence , je suis outrée et affolée par l'image que vous leur donnez ...car évidemment je n'ai pas manqué à mon devoir de mère en les alertant sur les manoeuvres irréfléchies de votre état ...Vous me faites honte !

    L'enfant que j'étais en 1981 se souvient d'un plaidoyer d'un certain avocat qui s'appelle Robert Badinter
    J'étais devant la trois et surprise à chaque "répons" des défenseurs de la peine de mort ....écoeurant, consternant et hallucinant ...même à mon âge !!

    Alors le deux juillet je manifesterai contre la peine de mort non seulement aux states mais partout dans ce monde dont l'avenir me fait peur

    Avec tout mon courroux

    Truth Naked

    votre commentaire