• Rodolphe Dentecq n'est pas content...


    ... et il utilise son mail pour le dire :

    "Bonjour, je tiens à vous faire part de mon agacement face à la dépendance grandissante de la foi au commerce et aux modernisations technologiques.
    Entendez moi bien, je ne me refuse pas au nécessaire développement de nos activités économiques et ne souhaite en aucun cas voir la pratique catholique s'enfermer dans le passéisme.

    Je ne vous ferai pas l'affront de vous rappeler le sens tout particulier et intime que possède le mot "commerce" dans la bible. Il doit à mon sens nous inviter à une grande prudence en ce qui concerne les rapports de la foi et de l'activité marchande. Le profit est libre, nous sommes d'accords, mais celui que peut générer une activité religieuse se doit d'être entièrement reversé à Dieu, sous peine de devenir de la prostitution.

    Et surtout, se doit de conserver une certaine dignité de pratiques :
    Au sommet de celles ci se trouve le don bien sûr, et la vente de cierges peut s'apparenter à un don.
    Lorsque j'achète le T-shirt des journées mondiales de la jeunesse que porte mes enfants, je décide certes de faire confiance à leurs organisateurs, mais je fais aussi acte de transmission du message de la foi par l'intercession du logo imprimé.

    Mais si je payais un rappel téléphonique pour me faire souvenir de ma joie de croire et de ses devoirs, je me retrouverais en plein désert, fourvoyé et, privé du soutien de Dieu, vraisemblablement perverti.
    C'est à mon sens le danger de votre activité, un appauvrissement non pas de la connaissance de la foi mais de sa plénitude.

    Je vous informe aussi par ce mail que nous sommes un certain nombre de croyants, et rejoints chaque jour par de nouveaux, bien décidés à réagir.
    Nous demandons régulièrement aux responsables de nos diocèses de s'insurger contre le développement de certaines pratiques comme les votres. Une association est en cours, liée au fait que même des laïcs sont choqués. Je vous laisse dans l'attente de nouvelles de notre part avec cette extrait:

    'Ezéchiel 28.18 Par la multitude de tes iniquites, Par l'injustice de ton commerce, Tu as profane tes sanctuaires; Je fais sortir du milieu de toi un feu qui te devore, Je te reduis en cendre sur la terre, Aux yeux de tous ceux qui te regardent."


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :