• Ci dessous une suggestion de débat pour le forum du medef, tel que je l'ai expédié

    Bonsoir,

    Suite aux affrontements entre les forces de l'ordre et les salariés de STMicroelectronics aujourd'hui 10 juin, je vous suggère de mettre ce sujet dans votre forum.

    Et de nous dire (et de laisser dire) pourquoi les forces de l'ordre défendent (sur décision de justice) les délocalisations, alors que l'entreprise est largement bénéficiaire.

    Le mystère insondable (car sans fond - mais pas sans fonds) des "créateurs" de richesses ne manque pas de me causer quelques troubles.

    Peut-être un ou une de vos forumeurs - euses saura y répondre ?

    Cordialement

    Ce message vous est envoyé bien évidemment de mon adresse personnelle.

    Et dire que je pense naïvement que l'économie doit être au service des êtres humains...

    4 commentaires
  • De : Dominique H. <dominique.hXXXX@wanadoo.fr>
    Date : Sat, 29 May 2004 12:15:13 +0200
    À : <info@fccarrefour.com>
    Objet : "Carrefour encourage les Bleus" : précision !

    Ma question concerne la pleine page de publicité de Carrefour parue dans le journal "Libération" du 28 mai, reprise également dans “Le Monde” daté 29 mai.

    - L'accroche : "Carrefour encourage les Bleus à livrer un maximum de pralines* aux Croates" semble faire référence à un match de l'équipe de France qui aura lieu... le 17 juin. Or cette précision n'apparaît nulle part sur votre “visuel” pour des lecteurs peu au courant des choses “footballistiques”.

    - Le mot "praline*" renvoie en bas de page à un "*Lexique" qui est censé expliciter la signification particulière de ce mot et qui nous précise : "Pour ceux que le language (sic) footballistique laisse perplexe (il manque un "s" à perplexe)...".
    Avant de jouer au dictionnaire sur pelouse verte, vérifiez l'orthographe d'un mot assez répandu (sauf peut-être pour l'agence BETC Euro RSCG) !

    - Enfin, la tonalité générale de votre publicité est carrément chauvine et donc... anti-sportive.

    On ose alors espérer que, lors de vos achats alimentaires en gros, seules des considérations de qualité, et non basées sur les origines étrangères de certains produits, prévalent dans les choix que vous effectuez pour vos clients français.

    Avec mes salutations désolées.
    D.H.

    votre commentaire
  • Tristes toupies

    Bonjour,

    Un grand bravo pour votre publicité parue dans "Le Nouvel Observateur" N°2 064 du 27 mai au 2 juin (page 21), pour la Nouvelle Citroën C3 X-TR.

    Le "visuel", comme vous dites, nous montre Héyoka, l'homme primitif, faisant du stop sur le bord d'une route goudronnée (en Nouvelle-Papouasie, celles-ci traversent en effet la forêt vierge en tous sens). Il est quasiment dans le plus simple appareil (sans carrosserie vestimentaire), avec son arc et son carquois.

    Le pouce levé (il a connu quelques beatniks en des temps reculés), il essaie d'arrêter cet engin pourvu de "larges boucliers avant et arrière noirs" (dont il rêvait), d' "ABS avec répartiteur de freinage et aide au freinage d'urgence", "climatisation et radio CD" (insupportable, ce soleil !), "tablettes "avion" sur dossiers des sièges avant", etc.

    "Enfin, Héyoka a vu l'homme qui conduisait la C3 X-TR. Cet homme était à la recherche d'une vie avec plus d'aventure et d'évasion. Même les anciens de la tribu (pourquoi, ils étaient cachés dans le fossé au bord de la départementale ?) n'avaient jamais eu une telle vision."

    Ô Paradis perdu !

    Ô mânes de Levi-Strauss, toujours vivant pour voir cette intrusion mercantile et sans pudeur de l'acier, de la technologie et du profit dans les quelques territoires qui demeurent encore vierges de la civilisation moderne !

    Le "bon sauvage" doit donc maintenant faire du stop et arrêter une Citroën, sinon sa vie n'aurait plus de sens, et l'aventure ne serait plus son privilège !

    J'espère pour votre société Citroën qu'elle diffuse l'admirable publicité pour la C3 X-TR jusque dans ces pays lointains : vous avez la cible, ils ont encore l'arc et les flèches !

    Dominique H.

    2 commentaires
  • Le spam et la réponse du HTTP frontistte Brice

    LE SPAM ORIGINAL

    >> De : konate ahmed <ahmedkonate@muchomail.com>
    >> Répondre à : ahmedkonate@muchomail.com
    >> Date : Wed, 25 Feb 2004 04:29:08 -0800 (PST)
    >> À : ahmedkonate@muchomail.com
    >> Objet : bonjour
    >> Bonjour,
    >> je m'appelle Ahmed konate je suis agé de 23 ans et je vis en cote d'ivoire. malheureusement comme vous le savez mon pays traverse une periode très difficile ce qui m'a contraint à fuir ma région d'habitation qui est bouaké(dans le centre du pays)
    >> Mon père était un marchand de cacao très riche à Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire. Avant qu'il n'ai été grièvement blessé par les rebelles, urgemment conduit à l'hôpital il m'a fait savoir qu'il avait déposé $5.000.000.00 dans une mallette à mon nom dans une société de sécurité basée à abidjan .
    A l'annonce de la mort de mon père je me suis precipité dans sa chambre dans le but de prendre tout ce qu'il avait comme document administratif, j'ai découvert le certificat de dépot qui effectivement porte mon nom. une fois arrivé à abidjan j'ai essayé de vérifier la vali dité de ce document. le directeur de la société m'a confirmé l'existence de cette mallette dans leur établissement.
    De peur de perdre cet argent, je sollicite l'aide de quelqu'un afin de transferer ce seul bien que mon père m'a légué dans un pays étranger pour investir car la situation en cote d'ivoire est toujours incertaine. une fois le transfert éffectué je me rendrai là bas pour récupérer cet argent et y faire ma vie.
    >> Si vous êtes prêt(e) à m'aider, envoyer moi vite une réponse afin que l'on puisse trou ver un conciliabule.
    >> Dans l'attente d'une suite favorable recevez mes salutations et que
    >> dieu vous bénisse.
    >> Ahmed konate.

    LA REPONSE ENVOYEE PAR LE HTTP FRONTISTE :

    --- pXXXX@no-log.org wrote:
    Cher Ami,
    On vient de m'envoyer votre message et franchement vous tombez un peu mal.
    Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais depuis que la france est
    tombée dans le sociaux libéralisme chiraquien il est très mal vu de
    posséder trop d'argent. Bon auparavant, un petit délit d'initié par ci,
    un petit détournement par là , ça allait. Ca jasait un peu dans le
    voisinage, quelques petites réceptions bien cossues et plus personne ne
    disait mot.
    Et puis il y'a eu la Mitteranderie, c'était déjà moins facile.
    Heureusement, avec quelques relations bien placés, nous avons pu nous
    enrichir quelque peu. Quand même, on nous y reprendra à ne pas avoir
    fait appel aux Américains pour nous débarasser des socialos communistes.
    Avec Chirac et le retour de la droite on pensait nos soucis terminés,
    pensez vous. Il y'en a que pour les gagne-petits, les commercants, les
    restaurateurs, et rien pour les rentiers et philantrop comme vous et moi.
    Pauvre France! Ils n'ont même pas songer à supprimer l'ISF. Commet va
    t'on pouvoir créer des emplois? Je vous le demande.
    Si on n'avait pas nos enfants et notre propriété de 150 hectares, je
    crois qu'on aurais déjà quitté le pays depuis longtemps.
    Enfin bon si vous avez une solution efficace de blanchiment ou autres
    (avec tout ces pays en guerre en afrique, je suis sur qu'on peut se
    débrouiller), n'hésitez pas à reprendre contact avec nous.
    Dieu vous est en sa saint garde.
    Philippine.

    LA RELANCE DU SPAMMEUR ESCROC :

    Objet: Re: bonjour
    De: "konate ahmed" <ahmedkonate@muchomail.com>
    Bonjour et merci beaucoup de me repondre.
    je suis un jeune garcon de 21 ans et je n'ai jamais ete confronte a ce
    genre de probleme.
    je voudrais vous remettre les coordonnees de l'avocat de mon pere defunt
    afin de discuter de cela avec lui.
    Voila son adresse:maitrebechet@justice.com.
    sa ligne directe est :(225)05 00 14 91
    je vous en supplie entrez en contact avec lui pour discuter de cela.
    je vous remercie encore et j'attends avec impatience votre reponse.
    ahmed konate.





    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique