• Une place à la Santé !


    D'un côté, un écrivain italien de polars, Cesare Battisti, installé en France depuis 15 ans, a été arrêté le 10 février et enfermé à la prison de la Santé. Il risque d'être extradé vers la botte berlusconienne où l'attend une condamnation à perpétuité pour des faits, les plus graves non avérés, remontant aux "années de plomb" qu'a traversées son pays d'origine.
    De l'autre côté, Pierre Bédier, ex-Secrétaire d'Etat "aux programmes immobiliers de la Justice", a dû démissionner pour des faits de corruption, lorsqu'il était maire de Mantes-la-Jolie (marchés préférentiels accordés à des entreprises privées contre remises de dessous de table en argent liquide), peu compatibles à vrai dire avec les fonctions d'un homme d'Etat.
    Une suggestion : que Cesare Battisti, si la Cour d'appel de Paris rend son verdict en ce sens le 3 mars, soit libéré et que la cellule qu'il occupe à la Santé, une fois le jugement rendu dans l'affaire Bédier, soit occupée par celui-là même qui était chargé de la construction de nouvelles prisons.
    En attendant la mise en oeuvre de ce programme mirifique, ce jeu de chaises musicales permettrait de trouver, de la manière la plus "juste", une solution au problème de la surpopulation carcérale en France (quelque 50 000 personnes embastillées actuellement) !
    D.H.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :